critiques

critiques littéraires des livres publiés par tim buctu éditions

Fil des billets

mardi 3 février 2015

Lyon-Turin : un tunnel alpin inutile par Remi Barroux- Le Monde

Le livre du Jour - 2 février 2015 - Le Monde

le monde

Daniel Ibanez, Le Monde, lyon-turin, Remi Barroux, trafics en tous genres

Lyon-Turin : les affaires reprennent par Jean-Marc Weber

La démocratie participative. Défense de rire. Dans son livre « Trafics en tous genres », publié chez « tim buctu éditions », Daniel Ibanez se livre à un bel exemple de démocratie participative.

Lire la suite...

dimanche 1 février 2015

la parole contraire - Erri de Luca - une critique de Patricia Dao sur le site de Sitaudis

C’est étrange parfois comme les évènements se télescopent, comme les dates se collent les unes aux autres donnant à une situation tout compte fait mineure un relief inattendu. Je l’ai clairement ressenti à la lecture du livre de Erri De Luca, sorti en Italie et en France le 8 janvier dernier, le lendemain d’une tragédie qui a fait descendre dans la rue des millions de personnes.

Lire la suite...

Daniel Ibanez, Erri De Luca, Michele Marchesiello, NO TAV, tgv Lyon-Turin

mardi 30 décembre 2014

" Lyon-Turin, des vices sur toute la ligne "

" trafics en tous genres " : une critique de Elaine Patriarca dans Libération.

Lire la suite...

libération

mercredi 10 décembre 2014

A propos d'Anna de Patricia Dao

"Anna et ses sœurs" par Jean-Paul Gavard-Perret

Le livre de Patricia Dao se définit comme un processus apparemment intime mais tout autant quasi universel. Il s'ancre dans la Calabre et ce qu'elle cache encore et dont le noir qui recouvre le corps des femmes est bien plus qu'une couleur : un symbole.

Lire la suite...

dimanche 6 juillet 2014

Anna, le nouvel ovni littéraire de Patricia Dao, par Jean-Marc Weber


Disons-le tout net, "Anna" ne pourra pas plaire à tout le monde. Comme tout ce qui est beau, noble, puissant et généreux, il se permet de voler à des hauteurs qui peuvent donner le vertige. D’ailleurs si l’on saisit un roman comme une invitation au voyage, ici il ne s’agit pas de tourisme, un petit tour et puis s’en va, mais plutôt d’imprégnation directement au coeur d’une région, la Calabre, à présent vidée de son sang (mais pas de ses larmes) par la magie de l’Unité italienne décrétée par les armes au XIXe siècle pour reléguer une région autrefois prospère au rang de "terre à pouilleux".

Lire la suite...

Patricia Dao, Roman